Télécharger La derniere Version de WhatsApp Plus. Gratuite Cliquer Ici

Mauvaise haleine : les différentes causes possibles

La mauvaise haleine est une pathologie très répandue dans la population. Quelles peuvent en être les cause et comment l'évaluer ?
Atirano.com

On parle de mauvaise haleine - ou d'halitose - quand l'air que l'on expire par la bouche et par le nez a une odeur désagréable incommodant les autres. Elle est la plupart du temps liée à la présence, dans la cavité buccale, de bactéries qui provoquent des odeurs en dégradant des protéines. L'halitose présente un état donc pathologique mais aussi social, car elle peut avoir des conséquences psychologiques importantes sur les personnes en insuffisance : isolement social etc.

La définition de l'halitose
L'halitose, qui vient du latin halitus qui signifie haleine, souffle et du grec osis qui signifie affection, décrit une condition dans laquelle l'haleine a une mauvaise odeur particulièrement perceptible. Elle peut être sentie par la bouche mais également par le souffle du nez.

Dans la littérature, les définitions incluent : « un état de santé bucco-dentaire caractérisé par des odeurs désagréables systématiquement de la cavité buccale » et « terme général pour décrire toute odeur désagréable de l'haleine, quelle que soit son origine ». L'halitose peut être temporaire ou chronique, subjective c'est à dire perçue uniquement par la personne elle-même ou objective donc perçue par d'autres personnes.

La véritable halitose, dans laquelle la mauvaise haleine est objectivement démontrée, est divisée en halitose physiologique et pathologique.

L'halitose physiologique n'est pas attribuée par une maladie spécifique mais plutôt par des facteurs liés à la région dorsale de la langue.

Dans le cas de la pseudo-halitose, le patient pense souffrir de mauvaise haleine même si aucune preuve objective ne le confirme.

Enfin, l'halitophobie. Le patient persiste à croire qu'il souffre d'halitose même si tous les examens prouvent le contraire. Ici, il s'agit plutôt donc d'un problème psychiatrique, la pathologie doit être traitée par un spécialiste de ce domaine.


Quelles sont les causes de la mauvaise haleine ?

La cause la plus fréquente d'halitose vient de la cavité buccale. La bouche contient des bactéries qui se nourrissent de protéines (issues de l'alimentation, de la salive, des cellules buccales...). La dégradation des protéines par les bactéries libère des composés sulfurés volatils (CSV) malodorants lorsqu'ils sont présents en quantité importante dans la bouche. 60 % des bactéries de la cavité buccale se trouvent à la surface de la langue, dans des répliques appelées villosités. La langue est, de ce fait, responsable dans 41 % des cas de mauvaise haleine d'origine buccale, selon l'Assurance maladie. Une meilleure hygiène dentaire, deux brossages des dents et le passage de brossettes inter-dentaires, peut aider à améliorer l'haleine.

Les autres origines buccales de la mauvaise odeur : les caries ; les abcès dentaires ; les infections favorisées par certaines maladies bucco-dentaires (gingivite, aphtes) ; les reconstitutions dentaires défectueuses ou inadaptées

Les pathologies non buccales. En effet, certaines maladies ont été reconnues pour être des facteurs d'halitose. Des maladies oto-rhino-laryngologiques, des infections du tractus gastro-intestinal et des voies respiratoires supérieures et inférieures, endocrines, hépatiques, rénales, des maladies comme le reflux gastro-œsophagien, le diverticule de Zenker, l'achalasie, le cancer de l'œsophage, l'ulcère gastroduodénal, la sténose du pylore et l'infection gastrique à Helicobacter pylori. Le diabète est également une maladie qui peut provoquer une mauvaise haleine.

Comment évaluer si l'on a mauvaise haleine ?
Il est possible de consommer à l'auto-évaluation. Cependant, il faut savoir que nous sommes habitués à nos propres odeurs corporelles. Voici plusieurs tests qui permettent de descendre cet effet d'habitude. Il faut veiller à ne pas avoir mangé pendant minimum 4 heures avant, ni d'avoir fumé ou s'être lavé les dents.


Le « test de léchage du poignet » : il faut lécher la face interne de son poignet. Laisser sécher 5 secondes. Puis, une personne tierce se place à 5 centimètres du poignet et sent, elle peut dire s'il existe une mauvaise haleine ou non.

Le « cuillère test » : à l'aide d'une cuillère, gratter la partie postérieure du dos de la langue avec une cuiller en plastique. Il suffit ensuite de sentir le résidu formé.

Le « floss test » : passer un fil dentaire non ciré entre les espaces inter-dentaires des dents
postérieures et évaluer son odeur.

Afin d'évaluer ce phénomène, le chirurgien dentiste dispose aussi d'outils : certains appareils permettent de mesurer et d'étudier les composés gazeux malodorants, tandis que d'autres procédés vont permettre d'analyser les bactéries présentées dans la bouche.

Ces outils permettent d'évaluer l'intensité et de déterminer la cause de l'halitose, en association avec un examen clinique et un interrogatoire complet.

Getting Info...

Enregistrer un commentaire

Cookie Consent
Nous utilisons des cookies sur ce site pour analyser le trafic, mémoriser vos préférences et optimiser votre expérience.
Oops!
Il semble qu'il y ait un problème avec votre connexion Internet. Veuillez vous connecter à Internet et recommencer à naviguer.
AdBlock détecté !
Nous avons détecté que vous utilisez le plugin de blocage des publicités dans votre navigateur.
Les revenus que nous gagnons grâce aux publicités sont utilisés pour gérer ce site Web, nous vous demandons de mettre notre site Web sur liste blanche dans votre plugin de blocage des publicités.
Le site est bloqué
Désolé! Ce site n'est pas disponible dans votre pays.